Les artilleurs de Gagetown assurent la protection des Canadiens contre les avalanches Par le capitaine Nicholas Kaempffer

Le col Rogers, situé dans le parc national des Glaciers, en Colombie-Britannique, n’est pas qu’une route banale et un passage à niveau ordinaire : c’est une voie de circulation essentielle utilisée quotidiennement par plus de 4 000 véhicules automobiles et de 40 trains qui permet le passage de milliards de dollars de marchandises et à des milliers de Canadiens de la côte du Pacifique de se rendre dans le reste du Canada. À 1330 mètres au-dessus du niveau de la neige dans la chaîne Selkirk, avec une accumulation de neige annuelle de 12 mètres, le col Rogers est également l’environnement le plus propice aux avalanches de l’Amérique du Nord. À elle seule, la route Transcanadienne est traversée par plus de 130 couloirs d’avalanche. Chaque hiver, ce col constitue une menace majeure à la sécurité de Canadiens. C’était du moins le cas jusqu’à ce qu’une collaboration entre le Régiment royal de l’Artillerie canadienne (ARC) et Parcs Canada mettent en place le plus important programme mobile de prévention des avalanches du monde en plus de 50 ans. L’hiver avait trouvé un adversaire à sa mesure. Dans le cadre de l’opération PALACI, les artilleurs l’ont emporté sur la nature cette saison grâce à l’utilisation de projectiles de rupture qui ont permis de déclencher des avalanches de manière préventive et sécuritaire, assurant ainsi la protection des Canadiens.

L’opération PALACI permet aux Forces armées canadiennes (FAC) de jouer un rôle de soutien auprès de Parcs Canada. Cette force opérationnelle est formée de membres d’unités d’artillerie de la Force régulière et de la Force de Réserve qui se servent de la puissance de feu à leur disposition pour neutraliser les mauvais esprits de l’hiver au col Rogers. Au cours des opérations annuelles de prévention des avalanches, cette force opérationnelle est menée par la Force opérationnelle interarmées du Pacifique (FOIP) et est appuyée par l’École du Régiment royal de l’Artillerie canadienne (ERRAC). L’ERRAC, à titre de centre d’excellence de l’Artillerie, est chargée de la tenue du programme de certification des effets de tir de l’Artillerie. Les nouveaux membres du personnel de l’Agence Parcs Canada (APC) peuvent ainsi obtenir leur certification et ceux qui la possèdent déjà peuvent venir y suivre une formation de mise à jour.

Le 1er Régiment, Royal Canadian Horse Artillery (1 RCHA) est responsable de fournir les artilleurs et les pièces d’artillerie dont la FOIP aura besoin pour appuyer Parcs Canada lors des opérations de prévention d’avalanches en 2017-2018. Deux artilleurs de l’ERRAC sont des spécialistes ayant pour rôle d’assurer la sécurité de tous. Le capitaine (Capt) John Knox, instructeur en artillerie, et l’adjudant (Adj) Eric Comeau, instructeur en artillerie adjoint, étaient les éléments essentiels d’une équipe formée de représentants de Parcs Canada et de membres des FAC. Ils ont travaillé de concert pour assurer le succès des opérations de cette année. Le Capt Knox et l’Adj Comeau ont tiré parti de leur grande expertise technique pour superviser et donner le cours du programme de certification des effets de tir de l’Artillerie. De plus, ils ont vérifié la méthodologie et la correction des données pour les 271 cibles enregistrées qui sont engagées à partir de dix-sept positions différentes le long de la Transcanadienne. À leur retour de la Colombie-Britannique, l’Adj Comeau a travaillé sans relâche avec le bombardier DeLorenzis pour confirmer les données de tir et l’évitement de crête pour l’ensemble des 271 cibles enregistrées qui se trouvent à un kilomètre des zones sécurisées, une tâche ardue compte tenu de la topographie difficile de la chaîne Selkirk! En repensant à son expérience de travail avec Parcs Canada, le 1 RCHA et la FOIP lors des opérations de prévention des avalanches de cette année, l’Adj Comeau affirme que « ce fut formidable de vivre cette camaraderie entre les FAC et Parcs Canada. De plus, c’est une grande satisfaction de mettre en pratique en temps réel les connaissances que vous avez apprises comme instructeur en artillerie adjoint, dans une situation concrète et d’ainsi assurer la sécurité de vos compatriotes! »

Conscients que le 1 RCHA appuie Parcs Canada en lui fournissant des données vérifiées par l’ERRAC, les Canadiens peuvent avoir l’esprit en paix en traversant le col Rogers, sachant que les opérations de prévention des avalanches leur assurent un passage sécuritaire. Les avalanches sont une force de la nature redoutable, mais les artilleurs sont de taille à leur faire face!

Photo : Parcs Canada

 

 

 

Photo 1 : Un instructeur en artillerie adjoint supervise un détachement d’obusier C3 de 105 mm.

 

 

 

 

 

 

Photo 2 : Un détachement d’obusier C3 de 105 mm dans le col Rogers, en Colombie-Britannique.